Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
34Mabillon
36Vilin

35. Jussieu, souvenir 2

juin 1970

Lieux
Juin 1970
Jussieu
Souvenir

jeudi 25 juin 70
23 h 30
16 rue des Boulangers

Le hasard fait que j’ai précisément traîné un peu ce soir dans un des quartiers connexes de Jussieu : les Gobelins, refaisant un itinéraire quasi rituel des cinémas

Le « Jeanne d’Arc » est devenu un supermarché

Au « Saint Marcel » : Le Temps des loups avec Hossein1

Dans les quatre cinémas de l’avenue des Gobelins (dont 3 modernisés et exclusivisés)

La Dernière Grenade

Il était une fois dans l’Ouest (vu à Nice l’année dernière avec S[uzanne] et autres L[ipinska])

Cable Hogue de Peckinpah (j’hésite : c’est la V. F.)

Les Sept Mercenaires (reprise) (j’hésite bien qu’assez tenté)2

À « L’Escurial » : L’Angleterre nue (je suis tenté mais me méfie)3

Je passe devant le petit magasin « Les Choses »

Remonte la rue Monge

Sonne en vain chez Michèle Georges rue Pestalozzi (dans cet immeuble où vécut un temps Crubs)

L’escalier mécanique de la station Monge s’est modernisé

Le hasard est que je vive ces jours-ci rue des Boulangers pour y nourrir les chats (Duchat et ses quatre nouveau-nés qui vont avoir quinze jours)4

Pas que Paulette vive dans ce quartier qui est le plus de tous « notre quartier », bien que ce concept nous soit assez difficilement applicable, plus difficilement applicable par exemple qu’à Pierre dont Ménilmontant reste le village natal

La fac des sciences bouleverse le paysage de Jussieu

La rue des Boulangers : spéculation immobilière

allure de nueva Mouffe

Quel souvenir choisir s’il s’agit, par exemple, de n’en choisir qu’un ?

Récent : un déjeuner avec Condo aux « Savoyards » (je crois bien que j’avais la gueule de bois ce jour-là)

Ancien : une nuit blanche rue de Quatrefages puis la traversée du Jardin des Plantes au petit jour pour accompagner Philippe G[uérinat] (alors à l’armée) au train gare d’Austerlitz

Notre mariage : Claude et sa bouteille de champagne tiède !

Parabole des lits : nous avons dormi dans un lit de 1 mètre (rue de l’Assomption) puis 1,20 m (Quatrefages) 1,40 m (rue Larbi-Zarrouk) 1,60 m (Bac) ensuite nous nous sommes séparés5.

NOTES

1 Le Temps des loups : film policier de Sergio Gobbi (1969), effectivement avec Robert Hossein dans le rôle principal.

2 La Dernière Grenade : film de guerre de Gordon Flemyng (1970) ; Il était une fois dans l’Ouest : western de Sergio Leone (1968) ; Cable Hogue : Un nommé Cable Hogue, western de Sam Peckinpah (1970) ; Les Sept Mercenaires : western de John Sturges (1960).

3 L’Angleterre nue : documentaire érotisant de Vittorio de Sisti (1969). La fin de cette soirée est décrite dans le texte 39 (« Italie, souvenir 2 »).

4 Pour la rue des Boulangers, voir le texte 33 ; pour les chats des Perec, voir les textes 24 et 57.

5 Adresses successives de Georges et Paulette Perec ; la rue Larbi-Zarrouk était celle où ils habitaient à Sfax, en Tunisie. Dans le chapitre « Le lit » d’Espèces d’espaces, Perec note entre parenthèses : « J’écrirai un jour […] l’histoire, entre autres, de mes lits » (EE, p. 35).

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.