Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
101Jussieu
103Assomption

102. Junot, réel 5

mars 1974

Dimanche 15 XII 74
Vers 13 h 30
Junot

Banc sur le trottoir pair face au n° 36 (immeubles ateliers très 1930)

Arbres effeuillés aux troncs noirs

On refait l’escalier extérieur du 49

Au sixième étage du 47, deux fenêtres largement ouvertes sur des pièces que l’on suppose vides1

Au 41 « La Table Ronde » : bar restaurant ambiance (fermé)

Au coin de l’avenue, en face de la statue :

« Laverie unot » (le J est tombé)

Il y a des nuages mais de grands espaces de ciel bleu

Peu de monde. Presque pas de véhicules (sauf garés)

Tout au fond un camion Hertz (de location) dont tout le flanc porte une publicité pour le dernier film de Michel Boisrond, Dis-moi que tu m’aimes 2

38

Teinturerie (sur la devanture pub pour La Bande à Glouton 3)

38

permanence « CIC » (difficile à deviner)

40

« Christiane couture »
« Au Fil d’Ariane » (livres)
« Josette et Jean-Pierre » (coiffure)

42

« Pharmacie centrale de Montmartre » (ouverte)

Puis de nouveau « CIC »

Statue d’Eugène Carrière 1849-1906 (sur le socle sigle AF)4 par Henri Sauvage architecte et Jean-René Carrière sculpteur

Plusieurs phrases connues de lui laissent à penser que c’était un artiste (peintre ou sculpteur)

NOTES

1 Il s’agit de l’immeuble et de l’appartement des Chavranski.

2 Film sorti en 1974.

3 Pièce de théâtre écrite par André Gillois et Jacques Fabbri et mise en scène par ce dernier au « Théâtre de l’Œuvre » à l’automne 1974.

4 Eugène Carrière : voir le texte 23, n. 2 ; AF : Action française (mouvement nationaliste et royaliste d’extrême droite).

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.