Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
73Junot
75Franklin

74. Gaîté, réel 4

janvier 1972

23 avril 72
Rue de la Gaité
Réel
(janvier !)

17 h
Café « Le Florida » au coin de l’impasse de la Gaîté,
en face de l’avenue du Maine1

En face : un magasin de layette : « Catherine », « Tout pour l’enfant ».

Juste devant : la tour Montparnasse, récemment arrivée à son point culminant (206 mètres ?). Un drapeau flotte au sommet d’une des grues.

Il fait assez beau. Grands moments ensoleillés. Du monde dans les rues.

Je suis passé par la rue du Four, où j’ai rencontré Roubaud qui venait lui-même de rencontrer Kleman, puis rue de Rennes où j’ai rencontré Vibert2 en compagnie de sa jeune femme (effectivement, journée à flâner).

Dans la rue ? (qui joint la place Montparnasse à la rue de la Gaîté)3, beaucoup de danseurs du dimanche après-midi, sortis (avec un cachet sur le dos de la main) manger une glace pendant – je suppose – un arrêt de l’orchestre (dans la petite impasse, plusieurs dancings ; l’un est un théâtre le soir, celui-là même où Bud Powell4 jouait ?).

Au « Gaîté-Palace », on joue Le chat miaulera trois fois, une comédie avec Francis Blanche en SS5.

La boulangerie « M. Avisse », au coin de l’impasse de la Gaîté, vend des glaces.

Je crois avoir vu passer J[acques] L[ederer] sur sa moto.

Un père (vieux) et son fils de quinze ans. Deux copains dans les dix-huit ans. Des familles. Des couples. Des couples de couples. Des gens à chiens. Des baladeurs solitaires.

Dans la rue du Maine, des arbres, un petit jardin public où l’on devine quelques enfants jouant.

« Bobino » : Rufus6.

Cinéma de l’impasse : Murphy (film de guerre ? avec P. O’Toole et Philippe Noiret ?)7.

« Montparnasse » : relâche pour répétitions8.

« Gaîté » : Le Knack 9

Cinéma ? : La Ruée vers l’or 10.

Un couple et son fils (5 ans) avec une corde à sauter, laquelle gêne le passage d’une dame :

– Ah ces enfants !

– Si t’es pas capable d’en faire !

etc.

Se terminant par11 : « Va te faire lamer » ?

 

17 h 30
« Les Trois mousquetaires »

Ouvertures sur la rue Vercingétorix barrée aux voitures. Grues. Petit pan de mur bleu (papier peint)12.

Je décide de pousser jusqu’à chez J[acques] L[ederer]13.

Sortant de chez J[acques] L[ederer] vers 18 h 20, je repasse par la rue de la Gaîté. Qu’ai-je remarqué de particulier14 ? Près de Bobino, un restaurant arabe qui me semble nouveau : « Au tajine », à côté d’une – je crois – connue « Boîte à Pulls »15.

Le grand parking souterrain du boulevard du Montparnasse achevé.

Au cinéma « Delambre » on joue Un cave 16.

 

18 h 50
« Closerie des Lilas »

NOTES

1 Vu la localisation de cette impasse dans la rue de la Gaîté, Perec veut probablement dire que ce café se trouve à l’angle regardant vers l’avenue du Maine.

2 Jean-François Vibert, collègue de Perec au CHU Saint-Antoine ; il est l’auteur de Biblio. Gestion de fichier bibliographique (CHU Saint-Antoine, 1989), dédié à Georges Perec en hommage à son travail précurseur de l’informatisation dans ce secteur, allusion probable à l’invention par Perec, en 1965, d’un système de fiches bibliographiques à onglets perforés (voir David Bellos, GPUVDLM, p. 277).

3 Il s’agit de la rue d’Odessa, comme le précise d’ailleurs le texte publié. Pour la « place Montparnasse », voir le texte 12, n. 14.

4 Pianiste de jazz américain qui vécut à Paris à partir de 1959 et jusqu’à la fin de sa vie. Il fut le professeur de René Grobla, le frère de Jean Grobla qui fit partie de La Ligne Générale.

5 Film comique italien de Steno (1961).

6 Surtout connu comme acteur de cinéma mais également humoriste.

7 La Guerre de Murphy, film de guerre de Peter Yates (1971), effectivement bien avec les deux acteurs mentionnés par Perec.

8 Var. texte publié : « Au théâtre Montparnasse ».

9 Var. texte publié : « À la Gaîté-Montparnasse ». Il ne s’agit pas du film de Richard Lester, Le Knack… et comment l’avoir (1965), mais de la pièce presque éponyme d’Ann Jellicoe, mise en scène par Michel Fagadau et jouée au théâtre de la « Gaîté Montparnasse » en 1966 et 1967 (il s’agit probablement ici d’une reprise).

10 Var. texte publié : « Au cinéma au bout de la rue » ; La Ruée vers l’or, comédie dramatique de Charlie Chaplin (1925).

11 Var. texte publié : « Le dialogue se termine par ».

12 Pastiche du « petit pan de mur jaune » proustien.

13 Phrase absente du texte publié ; var. phrase suivante : « Vers six heures et demie, ayant été voir Jacques, je suis repassé rue de la Gaîté. »

14 Phrase absente du texte publié.

15 Var. texte publié : « à côté d’un magasin que je crois avoir déjà vu : “La Boîte à Pulls” ». Au texte 68, ce commerce est appelé « La Cage à Pulls ».

16 Film policier de Gilles Grangier (1971).

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.