Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
126Saint-Honoré
128Jussieu

127. Saint-Honoré, souvenir 6

avril 1975

Lieux
Avril 1975

Souvenirs de la rue Saint-Honoré

Neuweiler 7-6-75 vers 15 h1

Les cloches sonnent : comme celles de Saint-Roch un jour de mariage.

Je me souviens de ma première chambre au septième étage. Dans l’immeuble habitait un tailleur nommé J. Tacheff, ce qui faisait dire à Jacques : « Ji ti tue et ji t’acheff. »

J’ai installé cette chambre avec l’aide de Michel Rigout. Nous avons acheté des alcools au « Monoprix » de la rue des Pyramides – du genre crème de banane et liqueur de cacao (pour faire des cocktails) et aussi de la Rémy-Martin, à l’époque mon nec plus ultra.

La bibliothèque Oscar. Mes premiers travaux : des lectures pour Qui Détective ? (ou Radar)2 et, un mois, des traductions d’horoscopes. J’ai dû gagner 60 000 francs. Je me suis fait faire un costume et un manteau par le père de J[acques] L[ederer].

J’ai occupé cette chambre de la fin 55 à juin-juillet 56. Je travaillais à la Bibliothèque de l’Arsenal, au fonds Rondel, de 9 à 12. J’ai failli devenir bibliothécaire de l’abbaye de Royaumont3.

J’étais en psychanalyse avec De M’Uzan.

NOTES

1 Neuweiler est un village de la Sarre où demeurait Eugen Helmlé. Perec s’y rendit du 5 au 7 juin 1975 à l’invitation de la Saarländischer Rundfunk pour une émission intitulée Autoren im Dialog où il lut des extraits de W ou le souvenir d’enfance en français tandis qu’alternativement Eugen Helmlé les lisait dans sa traduction allemande ; juste avant que l’émission proprement dite commence, Perec et Helmlé conversent librement ; l’enregistrement de cette conversation a été conservé et transcrit par Mireille Ribière et Dominique Bertelli dans ECTRI, p. 252-257 ; pour une précédente émission de cette même série, enregistrée fin juin 1969, Helmlé et Perec avaient lu sur le même principe d’alternance des extraits des Choses, de Quel petit vélo… ?, d’Un homme qui dort et de La Disparition (voir le CD accompagnant « Cher Georges » – « Cher Eugen ». Die Korrespondenz zwischen Eugen Helmlé und Georges Perec, Sankt-Ingbert, Conte Verlag, 2015).

2 Pour Qui Détective ? voir le texte 5, n. 19 ; pour Radar, voir le texte 28.

3 Pour le Fonds Rondel, voir le texte 5, n. 3 ; pour Royaumont, voir le texte 28, n. 8.

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.