Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
103Assomption
105Saint-Honoré

104. Assomption, réel 5

avril 1974

17.4.73
Midi
Rue de l’Assomption

Temps gris et doux

1

Comestibles-Cuisine-Rôtisserie
Lingerie-Gaines-Soutiens-gorge
et « Laiterie Parisienne »1

3

Tailleur
et Café-Bar fermé pour cause de décès

2

Agence de la « Société Générale »

Entre le 4 et le 6 chantier grande grue orange Potain camion bétonneuse bleu

Deux panneaux publicitaires « Chauffage central au gaz »

Le chantier n’est qu’un trou

6

Graffiti Occident2

7 et 9
Villa qui semble abandonnée avec des grilles presque rouillées
fermées par des chaînes

11

Villa habitée

 

Puis le parc des Sœurs3 arbres vert tendre
Sur des réverbères, lambeaux d’affiche électorale
La porte du parc des Sœurs est entrouverte ; échappée sur quelques ­verdures

 

18

Les fenêtres du troisième étage sont fermées

20 ter

Les deux hôtels4 semblent avoir été ravalés celui de gauche est à
vendre tél 551 47 41

Rares voitures

Quatre pièces et chambres de service à vendre au 2 (immeuble moderne)

Affichette : « Halte à l’agitation gauchiste »

 

Quatre marronniers très feuillus

Immeuble (relativement neuf) au coin avenue Milleret-de-Brou nombreuses fissures marquées 15.11.725

27

Tailleur
et une blanchisserie (définitivement semble-t-il fermée)

Sigles Occident

40

Librairie

44

Coiffure
Épicerie fine « Jean-Michel »

46

Antiquaire

48

Magasin éventré

50

Après Davioud6 pharmacie et agence immobilière

52

Villa

54

Boucherie

56

« Hôtel du Ranelagh »

58

« Optique Mozart »
Chaussures (coin Mozart)7

 

33

Tapissier
« Esthétichien »
Droguerie

35

Boucherie chevaline
Teinturerie

 

Bar « Mozart 59 »8

 

62

après Mozart9
Boulangerie « Jouen »
Coiffure
« CELPA » deux bureaux protégés par jalousies verticales

 

Succession d’immeubles neufs

 

55-61

Studios à louer
Garages disponibles

 

82

« Flambeau d’Argent »

84

« Société de Vilers », immobilier

71-73

Immeuble récent bruits de postes de radio et de ping-pong
Présentoir extérieur faisant de la publicité pour un livre de Jacques Souchère, L’Île aux requins édition d’auteur une histoire de scandale immobilier

75

Chantier « La Résidence du Valois » « appeler Pierre ­Baton »

 

Publicité pour « Super-Italie »

 

83

Blanchisserie

94

Tous les volets sont en train d’être repeints

89

Plates-bandes de tulipes devant l’immeuble

 

Lundi 28 octobre 1974
15 h 10
L’Assomption (réel)

Sortant de chez Pon[talis], je suis allé en bus jusqu’à la rue de la Pompe et suis passé voir ma tante, mais ses volets étaient fermés, sa sonnette débranchée (ou cassée) et nul n’a répondu quand j’ai frappé à la porte de service (ou bien elle dort ou bien, trop malade pour rester seule, elle est allée s’installer chez Bianca)10

J’ai descendu la rue de l’Assomption. Au croisement de la rue du Docteur-Blanche, il y a la maison de santé « Mozart ». À la fenêtre du second (fenêtre d’angle : bow-window ? 11), j’ai vu une jeune femme en robe de chambre tenant à la main un bouquet de fleurs encore enveloppé de son papier cristal ; près d’elle se tenait sa souriante visiteuse

Un peu plus loin, il y a un immeuble flambant neuf. Il s’appelle « Les Résidences du Valois ». Il reste à vendre un studio, quelques chambres individuelles, et un local commercial de 115 m2

J’ai acheté ce carnet (Rhodia n° 16, 4,10 F)12 dans la librairie-papeterie en face de l’École d’application de la RATP et je me suis installé au café « Le Mozart 59 » au coin de la rue de l’Assomption et de l’avenue Mozart. (Je crois bien que c’est le seul café de toute la rue depuis que celui qu’il y avait au 2 est devenu une banque ; il y en a peut-être un autre, tout petit, plutôt genre bougnat, au 5 ou au 7.)

J’ai commandé un quart vichy et un express (3,70 F, service compris). J’ai avalé de travers une gorgée de café et j’ai été à deux doigts de vomir

Il fait beau. Sec. Froid. Du soleil. De ma place, je vois un magasin de chaussures, un magasin d’optique (« Optique Mozart », 58) et l’« Hôtel du Ranelagh », au 56, avec ses trois panonceaux : un losange (« Ici vous serez satisfait »), un octogonal bleu (« Hôtel de Tourisme, H, une étoile, Commissariat Général au Tourisme ») et un rectangulaire, rouge et bleu sur fond blanc : « INI (Itinéraires Nationaux et Internationaux) – Recommandé ». Même en me penchant je ne vois pas la boucherie que je sais être au 54

Avenue Mozart, passe le 22 : il va à l’« Opéra »

Rue de l’Assomption, passe le 52 : il va à l’« Opéra »

Il y a un feu au croisement de l’avenue Mozart et de la rue de l’Assomption

Des gens passent, des voitures. Un homme en imperméable et casquette regarde la vitrine de l’opticien

Des apprentis RATPistes en survêtement bleu sortent de leur école d’apprentissage ; ils remontent la rue de l’Assomption

 

15 h 50
Je change de crèmerie13

Impairs

Teinturerie
Boucherie chevaline
Droguerie
Brocante
Antiquaire-décorateur

Pairs 48

Production de films
Antiquaire
Épicerie fine
Coiffure
« Librairie du Lycée »

Impairs 27

Tailleur hommes dames (n° 27)

21

Plaques de récentes fissures (15.11.72)
Sigles anar14

22

Immeuble neuf

20

Trou

Pub :

La nouvelle Volvo
Sept ans de réflexion 15
Du nouveau à Rivoli : « C & A »

On va construire dans ce trou « Les Allées de Boulainvilliers » (14 appartements à l’automne 75)

Papiers peints, peintures et moulures sont encore visibles sur le mur du 1816

Au 22 4/5 pièces à vendre au sixième

Au 18 les volets du troisième sont fermés17

Les arbres du jardin du couvent sont encore verts la porte du parc est ouverte

Vieille Citroën à vieille immatriculation (BD 75)

En face du 12 sigle monarchiste18

En face du 6 on a détruit l’une des deux petites villas (la plus petite, depuis longtemps, semblait-il, abandonnée) palissade verte à la place sur laquelle quelqu’un a écrit (à la bombe) Brasillach, précédé d’une sorte de croix gammée19

5 immeuble construit par Gélis-Didot en 1893

Entre le 4 et le 6 immeuble moderne (reste à vendre appartement 3/4 p + un duplex local commercial 77 m2 ? + 23 réserve)

Affiches :

27e Salon de l’Enfance
« Pleyel » : Vichnevskaïa
Rostropovitch
« Champs-Élysées » : Henryk Szeryng20

3

Café bar fermé
Tailleur

2

« Société Générale »

1

« La Parisienne »21
Lingerie
et comestibles cuisine

 

Café « Le Boulainvilliers » : 16 h 10. Froid aux mains22

NOTES

1 Voir le texte 18, n. 16.

2 Dans le texte publié, la mention « (croix celtique) » remplace le croquis du manuscrit. Occident : mouvement d’extrême droite fondé en 1964 et dissous en octobre 1968 ; il devient ensuite le mouvement Ordre nouveau, dont l’emblème est toujours la croix celtique, lui-même dissous en 1973.

3 Perec désigne ici le parc du couvent des religieuses de l’Assomption.

4 Var. texte publié : « hôtels particuliers ».

5 Var. texte publié : « Sur la façade de l’immeuble qui fait le coin de l’avenue Milleret-de-Brou, on voit de nombreuses fissures, marquées par des petits carreaux de plâtre portant la date : 15 11 72 (l’immeuble est relativement neuf). » Il s’agit de joints-tests permettant de mesurer l’évolution de fissures.

6 Var. texte publié : « la rue Davioud ».

7 Var. texte publié : « et un magasin de chaussures qui fait l’angle de l’avenue Mozart ».

8 Var. texte publié : « au 59, Bar Mozart 59 ».

9 C’est-à-dire dans la seconde partie de la rue de l’Assomption, au-delà de son carrefour avec l’avenue Mozart et en allant vers le boulevard de Beauséjour.

10 Var. texte publié : « J’ai voulu aller voir ma tante, mais elle n’était pas chez elle ; j’ai appris quelques jours plus tard qu’il avait fallu de nouveau l’hospitaliser. »

11 Parenthèse absente du texte publié.

12 Ajout texte publié : « sur lequel j’ai écrit ces notes ».

13 Var. texte publié : « Vers quatre heures moins le quart je suis sorti et j’ai continué à noter en marchant. »

14 Dans le texte publié, le dessin est remplacé par sa description : « Sigles anarchistes : un A majuscule cerclé. »

15 Il s’agit probablement du film de Billy Wilder (1955), plutôt que de la pièce de George Axelrod (1952) dont il ne semble pas qu’elle ait été jouée à Paris à l’époque.

16 Var. texte publié : « sur le mur de l’immeuble voisin ».

17 Il s’agit de l’immeuble et de l’ancien appartement des Bienenfeld.

18 Var. texte publié : « sigle monarchiste sur un mur ».

19 Dans le texte publié, le dessin est remplacé par le texte suivant : « précédé d’une croix gammée plutôt mal dessinée ».

20 Galina Vichnevskaïa : soprano russe ; Mstislav Rostropovitch : violoncelliste russe ; Henryk Szeryng : violoniste polonais.

21 Voir supra, n. 1.

22 Var. texte publié : « Je m’arrête au café “Le Boulainvilliers”. Il est quatre heures et quart. J’ai froid aux mains. »

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.