Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
55Gaîté
57Jussieu

56. Choiseul, réel 3

avril 1971

Lieux
Avril mil neuf cent soixante et onze
Le passage Choiseul
Réel

Le 31 juillet 1971
Vers 12 h
(Venant de Lans : voir à juillet 71 : Saint-Honoré réel)1

À la hauteur du n° 40 de la rue des Petits-Champs, en face de la rue des Moulins, l’entrée du passage « de » Choiseul gravée au-dessus ; sur le côté, l’inscription en lettres blanches apparaissant à travers des découpes de tôle noire, se lit (en arc de cercle) :

PAS
CHOIEUL2

 

L’immeuble est en cours de ravalement

À droite « Sexashop »

À gauche le « Royal Sologne » (brasserie)

6

Gardien du passage

8/10

« La Chemise de France » (fermée)

7/9

« Julie » (soldes)

11

« Anastasia » avec deux lampes stroboscopiques à l’entrée ; vêtements indiens (je faillis entrer3)

12/14

« Barlett Chaussures » (soldes)

13

« Love » (design)

15/17

« Groupement des amateurs de théâtre TIMY » (fermé pour travaux)

 

Presque désert

Musique pop en fond

26/28

Laines

23…

« Acti Sauna » (soins de beauté4)

21

Photo optique

 

La musique vient du n° 28 (sans enseigne ni nom apparent) ; la porte est habillée avec deux vieilles portes d’armoire ; à l’intérieur vêtements pop

31

« Hébéa » ? fermé

33

« Fomet » (offset, circulaires, etc.)

29

?

35/37

« Cactus Bazar » (je regarde s’ils ont des pyrogènes pour Harry5)

32

« Ridovoile »6

34/36

« Lejeune De Bridier successeurs » jouets (articles divers)

38/42

« Catherine Harley »7

 

On peut sortir à gauche dans la très calme rue Dalayrac

43

Cordonnier

39/41

« À la Confiance » « nouveautés utiles » (fermé)
45 et la suite « Barlett » (chaussures)

48

Chaussures « Mireille »

 

Le passage Sainte-Anne à droite

52

Les Établissements « Lavrut » matériel de bureau et de dessin (« fermé le samedi en juillet et en août »)

53

« Claude Allizan » (mode : à l’intérieur une grande lampe ronde de Noguchi8)

65

« Les Bouffes Parisiens »

 

Est passée une très belle Eurasienne

67

« Lothar’s » mode (principalement des pantalons, jupes, boléros et vestes en jean)

70

Fabrique de pipes « P. Pioche A. Garnier » successeur (fermée ?)

76

« Lavrut » (papetier) (quasi jusqu’à la fin)

 

À cette hauteur, c’est vraiment désert sauf « Solea » chausseur et son vendeur ou même patron, vieil homme en blouse blanche, qui traîne sur le pas de sa boutique9

Un magasin de photo (fermé10)

Sortie rue Saint-Augustin en face de la rue de Choiseul. Tout au fond les Grands Boulevards

Retour :

90

« La Garopull »11 (rabais, soldes)

85

Fourrures : fermeture annuelle

83

« Boisnard » Graveur Imprimeur (je regarde ses en-têtes, réceptions, menus, etc. Il a Jean Castel12, 15 rue Princesse parmi ses clients)

 

Un Américain mûr (en chemise-veste en jean) passe avec une très belle jeune femme (vus un peu avant à l’intérieur de « Lothar’s »)

Grand silence

Il n’y a pas plus de dix personnes dans le passage

Bruit du ressemeleur tapant sur son enclume13

26

« Madame Francine » Cartomancienne

NOTES

1 Ce même 31 juillet, Perec écrit effectivement le texte 62 (« Saint Honoré, réel 3 ») au début duquel il précise de façon très détaillée son itinéraire depuis Lans-en-Vercors, où il est allé rendre visite à Harry Mathews qui y possède une maison. Les deux textes sont datés « vers 12 h » mais Perec écrit ce texte 56 avant le 64, étant probablement allé de la rue de Seine à la rue Saint-Honoré en passant par le passage Choiseul. La prise de notes porte simplement : « Venant de Lans-en-Vercors… »

2 Comprendre probablement que l’inscription « Passage de Choiseul » figure en lettres gravées et en arc-de-cercle au-dessus de l’entrée du passage mais que le point de vue latéral de Perec et les découpes ne lui donnent à lire que ce qu’il note ensuite.

3 Parenthèse absente de la prise de notes (comme beaucoup d’autres dans ce texte). Le « réel » recopié est donc un « réel » souvenu (de même, Perec a corrigé « une lampe » par « deux lampes »).

4 Précision absente de la prise de notes.

5 Parenthèse absente de la prise de notes. À propos de « Cactus Bazar », voir le texte 9, n. 7.

6 Nommé « Ridivoile » dans le texte 9.

7 Voir le texte 9, n. 8.

8 Pour « Noguchi », voir le texte 11, n. 20. Dans le texte 29, Perec n’avançait le terme « mode » qu’à titre d’hypothèse.

9 Cette dernière précision (« qui traîne… ») est absente de la prise de notes.

10 Parenthèse absente de la prise de notes.

11 Voir le texte 9, n. 4.

12 Propriétaire de boîtes de nuit, dont le célèbre « Castel » ou « Chez Castel », précisément 15 rue Princesse, à Paris.

13 Cette dernière précision (« tapant… ») est absente de la prise de notes.

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.