Sommaire Index Documents
Textes Introductifs Mode d’emploi Se connecter
Contact Mentions légales & Crédits Charte pour la protection des données personnelles
© 2022
117Italie
119Saint-Louis

118. Vilin, réel 5

novembre 1974

Jeudi 21 XI 74
12 h 40

Arrivé en métro de Jussieu jusqu’à Belleville

Marché de Belleville à Couronnes

Pris un double express

Longé la rue des Couronnes (HLM terminés)

Le bas de la rue semble encore un peu vivant (linge aux fenêtres ; davantage d’ordures amoncelées)

Terrain vague et palissade au 71

« Besnard Confection » fermé au 5

Restaurant-bar « Marcels »2 fermé au 9

6

Coiffure ouvert et magasin fermé

4

Boutonniériste ?

La dernière maison du côté impair est le 25 : éventré

Le 23 : idem

Le 21 est en démolition (bulldozer, excavatrice, feux)

18

Café Hôtel

22

idem

Encore debout ainsi que 20

Le coin impair Julien-L[acroix] / Vilin muré (vers le haut), démoli (vers le bas)3

À la place du 26, une petite remorque aménagée en cabane. Des carcasses de voitures

Le 24 encore debout

Tas d’ordures non ramassées (soldats du contingent rue Julien-Lacroix)4

Moineau mort au milieu de la chaussée

Le 1 est encore intact

305 :

« Bulletin municipal officiel de la ville de Paris

25-26-27 août 1974

Expropriation du 28 et 30

Création d’un espace libre public à Paris 20e »

Rien au-delà du 30

Des palissades

Des terrains vagues où s’affairent des casseurs de voitures

En face du 28 sur la palissade, affiches pour Mitterrand6

NOTES

1 Dans le texte publié, on lit juste avant celle-ci la phrase : « Le 1 est encore intact », qui se trouve presque à la fin du texte manuscrit.

2 Voir le texte 49, n. 5.

3 Dans le texte publié, ce passage a été recomposé et le schéma supprimé : « Au croisement de la rue Vilin et de la rue Julien-Lacroix, il n’y a plus de debout que “Selibter”, pantalons ; les trois autres coins sont occupés, deux par des terrains vagues, l’autre par un immeuble entièrement muré. / Le 18 et le 22 sont des cafés hôtels encore debout, ainsi que le 20 et le 24. / Du côté impair, le 21 est en démolition (on voit des bulldozers, des excavatrices, des feux), le 23 et le 25 sont éventrés. Après le 25 plus rien. » À propos de « Selibter » / « Gelibter », voir le texte 4, n. 5 ; Perec n’écrit « Gelibter » (qui est l’orthographe correcte de ce nom) que sur le schéma accompagnant ce texte (pourtant malencontreusement corrigé dans le texte publié) ; partout ailleurs dans Lieux il écrit fautivement « Selibter ».

4 Var. texte publié : « (rue Julien-Lacroix, des soldats du contingent remplacent les éboueurs en grève) ».

5 Ajout texte publié : « Au n° 30, une affichette : ».

6 Var. texte publié : « Des affiches électorales sur les palissades ». Il s’agit de l’élection présidentielle qui, six mois plus tôt, vit la victoire de Valéry Giscard d’Estaing contre François Mitterrand.

plus
Mes notes personnelles
Partager
Prendre des notes
Note sauvegardée
Le service a rencontré un problème réseau, merci de réessayer plus tard.